Mestre Branco “un enfant de bahia”

Mestre Branco

… Da rampa do mercado… à Ilha de Maré et bien au-dèla, l’itinéraire de sa capoeira, s’inscrit dans les histoires de la ville basse de Salvador de Bahia ou il s’initie en 1979. Sur la partie estivale de la ville de Salvador, qui longe la Baie de Todos os Santos (tous les saints). La Capoeira est là ! Elle est omniprésente, (Agua de meninos, Calçada, Baixa do fiscal, Lobato, Estrada do cabrito, Boiadeiro, Sao-Joao, Plataforma, Itacaranha, Praia Grande, Periperi, Coutos, Paripe, Sao Tomé…). elle évolue loin du circuit et de l’influence touristique dans ce recoin de la Suburbana (banlieue). Dès 1989 Mestre Branco initie son premier atelier de capoeira dans le cadre des projets d’intégration et de valorisation des jeunes défavorisés.
Son arrivée à Nantes (France), se fait en 1992, les cours démarrent de façon informelle et c’est en 1995 que le Groupe se constitue en association. Quittant les anciens cours de la paroisse Sainte Élisabeth, pour aller s’installer dans le gymnase de Malakoff.

Mestre Branco
Inscrivant sa capoeira dans la politique culturelle, sportive et artistique de cette partie de l’ouest de la France, Mestre Branco multiplie ses actions pour diffuser et la vulgariser la Capoeira. Formant les premiers capoeristas Français, créant des antennes, s’investissant dans le système scolaire et les actions sociales et civiques des quartiers ainsi que dans le calendrier des manifestations culturelles et artistiques de la Région.
De ses parcours d’expériences croisées, ses approches d’enseignements et transmissions, résultent la diversité et richesse des Capoeristas formés au sein du groupe Ginga Nagô, ainsi que la continuité de son travail qui évolue sur 4 continents à travers les diverses antennes Ginga Nagô.